DÉGAGEMENT FISCAL pour les compléments alimentaires pour personnes handicapées

Savez-vous que lors du règlement de PIT, une personne handicapée peut déduire le coût d'achat de compléments alimentaires? Une telle personne, qui utilise l'allégement de réadaptation, bénéficie d'un allégement fiscal et déduit les frais de médicaments, par exemple l'aide à la perte de poids.

La nouvelle réglementation vous permet de bénéficier d'un allégement fiscal et de déduire de vos revenus des dépenses à des fins de réadaptation et de facilitation de l'utilisation des activités de la vie. Ceci s'applique à les compléments alimentaires dont la nécessité d'utiliser (de façon permanente ou temporaire) sera confirmée par un médecin spécialiste.

Qu'est-ce qu'un complément alimentaire?

La réglementation fiscale n'incluant pas la définition d'un médicament ou d'un complément alimentaire, la définition contenue dans la loi sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle est utilisée comme auxiliaire à ce stade, selon laquelle un complément alimentaire est un aliment destiné à compléter une alimentation normale, étant une source concentrée de vitamines ou de minéraux ou autres substances ayant un effet nutritionnel ou autre effet physiologique, à l'exception des produits ayant les propriétés d'un médicament au sens de la loi pharmaceutique.

Les dépenses à déduire doivent être affectées aux médicaments ou suppléments qui répondent aux caractéristiques du médicament sur le territoire de la République de Pologne et être admis au commerce.

Combien pouvez-vous déduire?

Le montant des dépenses est déterminé sur la base de documents confirmant leur survenance. Ils doivent être fournis avec les données personnelles de la personne handicapée supportant les frais. En pratique, le demandeur peut déduire des montants qui constituent un excédent supérieur à 100 PLN au cours d'un mois donné. Les dépenses doivent être résumées et incluses dans l'annexe PIT / O du règlement annuel en tant que dépenses à des fins de réhabilitation.

Important

Selon l'art. 26 sec. 7d de la loi PIT, l'allocation de réadaptation peut être utilisée par une personne qui a, entre autres, un certificat de qualification à l'un des trois degrés de handicap.

Étiquettes:  Psychologie Santé Médicaments 

Des Articles Intéressants

add