Thyroïdite d'Hashimoto: traitements


La thyroïdite d'Hashimoto est une maladie auto-immune qui affecte plus les femmes que les hommes. Les symptômes observés au cours de cette pathologie sont ceux de l'hypothyroïdie: un goitre apparaît au niveau du cou qui s'accompagne d'une grande fatigue, d'une prise de poids, d'un visage gonflé et d'une augmentation du volume des doigts. Il y a aussi une peau sèche, des épisodes de constipation, une diminution du rythme cardiaque et une diminution de la pression artérielle.

Une diminution de la sécrétion des hormones thyroïdiennes T3 et T4, associée à une augmentation du temps de saignement, ainsi qu'une augmentation de la posologie sanguine des anticorps dirigés contre la thyroïde, les anticorps anti-TPO (anti-thyroperoxydase]) évoquent le diagnostic de la maladie de Hashimoto.

L'échographie thyroïdienne, qui révèle un goitre hypoéchogène, confirme le diagnostic la plupart du temps.

Le traitement

Le traitement consiste à administrer pendant de nombreuses années, voire la plupart du temps à vie, des hormones thyroïdiennes telles que l'hormone T4 (identique à celle produite par la glande thyroïde) afin de compenser une production insuffisante de la glande. Ce traitement n'agit pas sur la cause de la maladie car il est d'origine immunitaire, mais il permet à la thyroïde de mieux fonctionner et de mener une vie normale.


Le traitement dépend également du volume du goitre. Lorsqu'il est de faible volume, aucun traitement n'est parfois administré mais il convient de le surveiller régulièrement.

Lorsque le diagnostic de la maladie de Hashimoto est posé très tôt (avant que la glande thyroïde ne soit trop volumineuse), le traitement médicamenteux permet la plupart du temps de se stabiliser, voire de diminuer voire de normaliser le volume de la thyroïde.

Respectez les doses de médicaments

La dose thérapeutique des médicaments prescrits doit être respectée à la lettre.

Vigilance

Le traitement est adapté à chaque patient sur la base des tests sanguins de TSH, T4 et T3 et de l'échographie thyroïdienne. Le médecin adaptera la posologie en fonction du volume de la thyroïde, de l'évolution des manifestations, des résultats des analyses sanguines et de l'échographie.

Photo: © Gabriel Blaj | Fotolia.com Étiquettes:  Sexualité Bien-être Famille 

Des Articles Intéressants

add