La santé

Syndrome du canal carpien: chirurgie


Les symptômes du syndrome du canal carpien peuvent parfois être très invalidants au point d'être incapables de travailler et nécessitent une rééducation professionnelle.

Le syndrome du canal carpien est très fréquent et touche particulièrement les femmes à partir de 50 ans ou pendant la grossesse.

Les traitements du syndrome du canal carpien consistent principalement à traiter la cause constatée, telle qu'une plaie ou une arthrite, à reposer le poignet, à tenter de soulager la douleur et dans certains cas à envisager un acte chirurgical.

Quand envisager l'intervention chirurgicale

Une intervention chirurgicale peut être envisagée lorsque la douleur persiste après plusieurs mois de traitement (repos, attelle, 3 infiltrations ...) et lorsque l'activité professionnelle représente un risque de récidive.

L'intervention permet d'abaisser la pression dans le canal carpien et de libérer le nerf médian.

Actionnez d'une seule main

Il est conseillé de n'opérer qu'une seule main à la fois afin d'éviter une immobilisation plus pressante si les 2 mains ont été actionnées. Il est conseillé d'opérer d'autre part environ un an plus tard.

Comment l'intervention est réalisée

L'intervention consiste à ouvrir le ligament qui exerce une pression sur le nerf médian et à fermer le canal carpien.

L'intervention la plus classique consiste à pratiquer une petite incision d'environ 3 à 4 cm dans la paume de la main afin de couper le ligament et de libérer le nerf. Une autre technique peut être réalisée sous endoscopie, faisant une ou deux incisions d'environ 1 cm dans le poignet et la paume. Le chirurgien évalue celle qui semble la plus appropriée.

N'attends pas trop longtemps

Il est conseillé de ne pas attendre trop longtemps pour effectuer cette intervention. Un nerf comprimé pendant plusieurs années risque d'être blessé de façon permanente.

Quel type d'anesthésie utiliser

Cette intervention est réalisée la plupart du temps dans plus de 90% des cas sous anesthésie locorégionale au niveau du bras atteint. Une anesthésie générale est parfois envisagée.

Hospitalisation ambulatoire

Habituellement, l'hospitalisation ne nécessite qu'une journée. Le patient arrive le matin et repart après midi lorsque les circonstances sont favorables. La taille de la cicatrice est variable selon le type d'intervention. Cette technique doit être réalisée par un chirurgien de la main qui domine bien cette technique.

Séquelles opératoires

  • La douleur et les picotements causés par le syndrome du canal carpien disparaissent très rapidement après l'intervention.
  • La taille de la cicatrice varie selon la technique utilisée.
  • Des douleurs postopératoires situées au niveau du talon de la main apparaissent et se prolongent pendant 2 à 3 jours maximum. Ils sont soulagés par les analgésiques et une faible mobilisation de la main opérée.
  • Une interruption de travail d'environ 3 semaines est envisagée.
  • Il est recommandé pendant environ une semaine de placer votre poignet la nuit sur un oreiller.
  • Dans les mois qui suivent l'intervention, il est conseillé d'utiliser votre main aussi normalement que possible mais en évitant les mouvements qui impliquent un effort sur le poignet comme soulever un objet trop lourd par exemple.