informations

Réduire 90% des décès dus au choléra

L'Organisation mondiale de la santé a annoncé son intention de réduire de 90% les décès dus à cette maladie d'ici 2030.

Lire en portugais

- "En finir avec le choléra, feuille de route jusqu'en 2030" (en anglais) a été le rapport présenté aujourd'hui à Genève par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a annoncé que l'objectif de son programme est de réduire décès causés par le choléra de 90% au cours des 13 prochaines années.

La proposition est structurée en trois axes principaux: diagnostic précoce et réponse rapide contre l'apparition de flambées, prévention de l'incidence de la maladie dans des domaines spécifiques et mécanisme de coordination entre les donateurs, le personnel technique et les gouvernements. Pour cela, une cinquantaine d'entités adhèrent à la proposition dans le but d'éliminer le choléra dans les 20 pays les plus touchés. L'OMS estime qu'environ 80 millions de personnes vivent actuellement dans des régions à haut risque.

Le choléra est une infection intestinale aiguë causée par la bactérie Vibrio cholerae à partir d'eau et de nourriture contaminée par des matières fécales, selon cette institution des Nations Unies. Cette maladie se présente sous forme de diarrhée qui peut provoquer une déshydratation sévère capable de tuer un adulte en bonne santé en quelques heures.

Les chiffres alarmants du manque d'accès à l'eau potable sont la principale cause de l'incidence du choléra, parmi lesquels les filles et les garçons, ainsi que les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont plus vulnérables. Par conséquent, et dans le but de réduire les décès dus au choléra d'ici 2030, le programme entend agir dans des mesures préventives à la fois en termes de traitement de l'eau et d'installations sanitaires de base, et dans la distribution des deux modèles de vaccins Approuvé par l'OMS.

Le choléra contamine actuellement 2, 9 millions de personnes par an et fait chaque année la mort de quelque 95 000 personnes. "Il s'agit d'une maladie des inégalités qui affecte les plus pauvres et les plus vulnérables. Il est inacceptable que le choléra au 21ème siècle continue de détruire des vies. Nous devons agir maintenant et ensemble", a déclaré Tedros Adhanom Gebreyesus, directeur général de l'OMS.

Photo: © John Wollwerth - 123RF.com