informations

Les 12 priorités de la santé mondiale

La plus haute autorité sanitaire a révélé les principaux défis sanitaires de la planète en 2018.

- Les douze principaux problèmes de santé qui ont affecté l'humanité en 2017 se poursuivront selon toute vraisemblance en 2018, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la plus haute autorité sanitaire de la planète.

Parmi ces risques, détaillés dans un rapport, la dépendance au tabac prévaut, un problème qui génère des millions de décès chaque année (environ 1, 1 milliard de personnes fument ) et fait augmenter les dépenses hospitalières dans de nombreux pays. Il est suivi de près par le difficile accès à un diagnostic précoce du cancer, une maladie qui cause 8, 8 millions de décès année après année, principalement dans les pays à faible revenu, et qui pourrait être largement évitée en investissant davantage dans du matériel médical.

Le changement climatique affecte également la santé des personnes et cela se reflète dans le troisième grand risque: la pollution de l'air est déjà responsable d'environ 25% des décès d'enfants de moins de cinq ans, selon les données de l'ONU. Cinquièmement, la dépression, un trouble qui a enregistré 350 millions de cas en 2015 et continue de croître à un rythme inquiétant en raison de la détérioration de la qualité de vie.

Le manque d'informations génère de graves problèmes de santé, notamment la dissimulation de tests de laboratoire qui montrent des résultats négatifs et qui sont cachés car ils pourraient nuire aux intérêts commerciaux. En septième place, les risques graves associés à l’ absence ou à la pénurie de médicaments essentiels dans de nombreuses régions du monde, par exemple des antibiotiques ou des médicaments contre l’hépatite C et le VIH.

Actuellement, environ 13 millions de nourrissons ne sont toujours pas vaccinés, selon l'OMS elle-même. La difficulté d'accès aux vaccins dès le plus jeune âge inquiète les experts, qui mettent en garde contre les conséquences futures d'un obstacle qui ne cesse de croître. Il est également grave que 40% des enfants ne puissent pas allaiter, ce qui crée des risques pour les bébés et leurs mères (plus susceptibles d'avoir un cancer des ovaires et du sein).

La dernière partie de cette liste de priorités comprend les problèmes de cécité des pauvres (il y a 182 millions de déficients visuels, en particulier dans les zones sans ressources), l'obésité infantile et l'abus d'antibiotiques qui génèrent une résistance les bactéries Enfin et surtout, l'OMS met en lumière la violence basée sur le genre, une tragédie qui entraîne la mort de millions de femmes et, de plus, est l'une des plus grandes violations des droits de l'homme du 21e siècle.

Photo: © Ginasanders- 123RF.com