Insuffisance rénale chronique: conseils pour réduire l'évolution

Une insuffisance rénale chronique (CRF) peut être partiellement traitée grâce à la mise en place de mesures hygiéno-diététiques, afin de réduire les risques cardiovasculaires et diabétiques, notamment les mêmes facteurs d'insuffisance rénale.


La contribution des protéines dans l'insuffisance rénale chronique

En cas d'insuffisance rénale, l'apport protéique doit être de 0, 8 g / kg par jour. Un apport trop élevé en protéines peut faire progresser la maladie, avant le stade de la dialyse.

Apport énergétique en cas d'insuffisance rénale

Par jour, l'apport énergétique d'une personne atteinte d'insuffisance rénale chronique doit être compris entre 30 et 35 calories / kg. La contribution recommandée peut être ajustée en fonction du poids du patient, notamment en cas d'obésité.

Alimentation en eau dans l'insuffisance rénale chronique

L'apport d'eau recommandé en cas d'insuffisance rénale est d'environ 1, 5 litre par jour. Cette consommation doit être adaptée en fonction des besoins du patient, de la soif et de la diurèse (sécrétion d'urine). Il est également conseillé de répartir la consommation d'eau dans la journée afin de faciliter le travail des reins.

Contrôle du poids dans l'insuffisance rénale chronique

Cette mesure est particulièrement valable pour les personnes en surpoids, dont l'indice de masse corporelle est compris entre 25 et 30 kg / m2, ou obèses, avec un IMC supérieur à 30 kg / m2. Le surpoids et l'obésité sont des facteurs aggravants de l'insuffisance rénale chronique. L'IMC recommandé se situe entre 18 et 24, 9 kg / m2.

Activité physique chez les patients atteints d'insuffisance rénale chronique

La réalisation d'une activité physique régulière est fortement conseillée en cas d'insuffisance rénale chronique afin d'éviter le statut sédentaire. Une évaluation des conditions physiques du patient et une surveillance régulière sont nécessaires. 30 minutes d'activité physique plus de 4 jours par semaine suffisent généralement.

Apport en sel dans l'insuffisance rénale

Pour prévenir les risques cardiovasculaires, il est conseillé de réduire la consommation de sel.

Il est conseillé de consommer moins de 6 grammes de sel par jour si vous souffrez d'insuffisance rénale chronique.

Consommation d'alcool et de tabac dans l'insuffisance rénale chronique

Le tabac et l'alcool influencent le développement de l'insuffisance rénale chronique. Ainsi, arrêter de fumer est fortement recommandé pour réduire la maladie. Une réduction de la consommation d'alcool est également conseillée.


Photo: © stokkete - Fotolia Étiquettes:  Famille Bien-être Glossaire 

Des Articles Intéressants

add