Haldol: indications, posologie et effets secondaires


Haldol est un médicament utilisé dans le traitement symptomatique de l'anxiété résistante aux autres traitements et aux états psychotiques aigus (délires avec perte de relation avec le monde réel). Il est parfois administré aux patients qui vomissent après une radiothérapie.

Indications

Haldol est indiqué chez les adultes atteints de psychose aiguë (crise temporaire) ou chronique (schizophrénie, psychose hallucinatoire, délires paranoïdes). Il peut également être indiqué de prévenir les vomissements chez certains patients cancéreux ayant suivi une radiothérapie ou en cas d'anxiété, lorsque les traitements habituels n'ont pas permis d'obtenir les résultats souhaités.

Haldol est administré aux enfants qui souffrent de troubles du comportement importants souvent associés à l'autisme. Enfin, ce médicament est prescrit pour atténuer les tics ou mouvements incontrôlables (chorée) dans le cadre de certaines maladies, notamment la maladie de Gilles de la Tourette.

Contre-indications

Haldol est contre-indiqué chez les personnes hypersensibles à l'un de ses composants et chez celles atteintes d'hypokaliémie mal contrôlée (faible taux de potassium sanguin), de problèmes cardiaques ou d'antécédents (crise cardiaque, insuffisance cardiaque ou arythmie). Ce médicament ne doit pas être administré aux personnes qui ont un état comateux ou dépressif en raison de la consommation d'alcool ou d'une autre substance, ou en combinaison avec certains médicaments qui peuvent provoquer une tachycardie ventriculaire (trouble du rythme cardiaque aigu) (sauf la méthadone, les neuroleptiques et antiparasitaire, amantadine et quinagolide).

Effets secondaires

Haldol provoque parfois des effets secondaires, tels que maux de tête, troubles du sommeil (insomnie), épisodes dépressifs, étourdissements, tremblements, mouvements anormaux (dyskinésie), incapacité à s'asseoir ou à s'asseoir (acatisie), problèmes de vision, basse pression (hypotension), troubles gastro-intestinaux (vomissements, nausées) et problèmes d'érection.

Surdosage

En cas de surdosage, la personne est victime de tremblements, ses muscles se raidissent et sa tension est altérée. Il est possible d'effectuer un lavage gastrique (dans certains cas, des vomissements) et l'administration de charbon de bois, également appelé charbon actif ou charbon activé, au patient. Étiquettes:  Sexualité Nutrition Nouvelles 

Des Articles Intéressants

add